Un centre de transplantation rénale à Andohatapenaka


La mise en place d’un centre de transplantation rénale au Centre hospitalier universitaire d’Andohatapenaka a été annoncée hier en conseil des ministres.

Le rapport du conseil des ministres indique que dans le cadre du projet des médecins spécialistes vont se former à l’étranger, de même des spécialistes étrangers exerceront au pays pour transmettre leurs connaissances aux médecins locaux.

Actuellement, la transplantation rénale est impossible à Madagascar. De même, il n’existe que 8 centres de dialyse pour une population de 28 millions d’habitants. La transplantation ne peut se faire qu’à l’étranger, les 2 pays de destination principaux sont l’Inde et la France. La majorité des insuffisants rénaux souhaitent bénéficier d’une transplantation rénale qui les libérerait de l’astreinte d’une dialyse mais son coût exorbitant est un frein pour beaucoup de malades.

Annoncée depuis plusieurs années et inscrite dans le programme générale de l’Etat, la mise en place d’un centre de transplantation rénale n’a toutefois pas beaucoup avancé à ce jour. Visiblement, seul le bâtiment pour l’abriter à Andohatapenaka serait prêt. La société malgache de la néphrologie a pourtant envisagé ce projet de transplantation depuis 2014. Malheureusement, l’avancement du projet a été bloqué par l’absence de textes. Un comité pour l’élaboration de la loi sur la greffe d’organes aurait dû être mis en place depuis le mois de janvier 2020 mais aucune suite n’a été officiellement annoncée.

Au mois de janvier dernier, Andry Rajoelina avait également annoncé à Toamasina les travaux de construction de l’hôpital catholique Le Bon Samaritain. Ce centre hospitalier devait comprendra, entre autres, un centre néphrologique qui assurera des opérations de transplantation rénale.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *