FMF : La Fédération sens dessus dessous


Rien ne va plus au sein de la FMF. Une assemblée générale extraordinaire tenue hier a écarté Arizaka Raoul Rabekoto de la présidence, alors qu’un communiqué excluant quatre membres du comité exécutif est sorti mardi.

Un footoir ! Alors que les Barea sont concentrés sur leur match contre les Léopards à Kinshasa,l’atmosphère politique est particulièrementtendue àAntananarivo. Après la requête signée par dix-sept présidents de ligues régionales d’organiser une assemblée générale extraordinaire, ces derniers ont procédé dans ce sens.

Ils ont tenu la fameuse AGE hier au stade Barea à Mahamasina. Sans surprise, les résolutions ont fait état de l’exclusion de Raoul Arizaka Rabekoto de la présidence de la Fédération Malgache deFootball, ainsi qu’une direction collégiale de la FMF confiée aux vice-présidents.

Seuls quatre membres du comité exécutif de la FMF ont assisté à la réunion d’hier. Le clivage au sein de la Fédération a pris une nouvelle dimension ces derniers jours.

Ces quatre sont fermement décidés à destituer Raoul, avec le soutien de plusieurs dirigeants régionaux. La démarche s’apparente à un coup d’État avec l’appui de quelques militaires, comme on en voit souvent en Afrique.

Face à pareille initiative, Raoul leur a coupé l’herbe sous le pied. Dans une lettre datée du mardi 5 septembre, soit la veille de l’AGE, il annonce l’exclusion des quatre opposants.

Statut

Il s’agit d’Alfred Randriamanampisoa, Érick Raveloarison, Alexandre Lay Men et Sandrine Andriatsimialona. Chronologiquement parlant donc, ces derniers ne bénéficiaient plus de leur qualité de membres du CE durant l’assemblée d’hier.

Alors qu’adviendra-t-il de cette fédération scindée définitivement en deux ? La réaction de la FIFA et de la CAF face à un tel bazar s’annonce virulente. On les voit mal instaurer un deuxième comité de normalisation en l’espace de deux ans. En lieu et place, l’ombre d’une suspension de la FMF plane. Et les Barea deviendront des victimes collatérales de toute cette cohue politique. En effet, ils risqueraient d’être privés de compétition internationale



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *