Cap sur Morondava demain – Midi Madagasikara


Le RMDM est une opposition radicale contre le régime.

Les ténors de la plateforme RMDM ont quitté la capitale hier pour rejoindre la région Menabe.

Ils ont prévu de tenir une manifestation ce vendredi dans le centre-ville de Morondava. Une réunion hautement politique où les partisans de l’opposition comptent faire entendre leur voix dans cette région qui a accueilli une forte délégation gouvernementale la semaine dernière. Le Premier ministre a tenu une réunion de travail le week-end dernier avec les autorités locales pour évaluer la situation sécuritaire dans le Menabe et dans le Melaky. L’opposition, quant à elle, sera sur place et alimentera le débat sur ce sujet épineux qui préoccupe actuellement le régime, face à la recrudescence du banditisme aussi bien au niveau rural qu’urbain.

Redynamisation. Les dirigeants du RMDM sont accompagnés par les membres du parti Tiako i Madagasikara lors de ce déplacement qui était déjà dans l’agenda de l’opposition depuis plusieurs mois. L’agenda est organisé en deux temps, a-t-on indiqué. Dans la matinée, la tribune sera occupée par le parti Tiako i Madagasikara pour avancer dans son processus de redynamisation, que le bureau politique a déjà initié il y a quelques mois. Il est vrai que ce parti de Marc Ravalomanana a perdu du terrain dans cette région de Menabe, mais l’équipe dirigeante ne compte pas abandonner la partie et veut rebondir afin d’accueillir plus de militants à Morondava en surfant sur la vague de l’incertitude sociale qui y règne. En août dernier, l’ancien président Marc Ravalomanana a joué le précurseur à Morondava afin d’essayer d’offrir un nouveau souffle à sa formation locale.

Nouvelle République. La plateforme RMDM entrera en jeu dans l’après-midi, demain à Morondava. Ce sera une occasion, selon une source au courant du dossier, d’amplifier les résolutions du conclave que les opposants ont tenu en juillet dernier à Antananarivo. Organisation de nouvelles élections, mise en place d’une nouvelle République, sont, entre autres, les leitmotivs des opposants depuis la réunion de juillet. Ils veulent ainsi porter le relai jusque dans les régions pour assurer une présence dans l’échiquier malgré une perte de vitesse conséquente depuis le clash qui a affaibli le camp du Tiako i Madagasikara.

Rija R.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *