une  nouvelle stratégie pour y mettre fin – Midi Madagasikara


La situation générée par une insécurité devenue chronique n’a jamais été aussi dramatique. L’ensemble de la communauté a manifesté son horreur devant les événements sanglants qui se sont répétés ces dernières semaines. Elle attendait des prises de décisions fortes de la part des autorités pour ramener la paix et le calme sur l’ensemble du territoire. L’appel a été entendu et la réaction du Premier ministre a été prompte. La réunion de l’Organe Mixte de Conception Opérationnelle organisée à Mahazoarivo a permis de définir un véritable plan de bataille pour mettre un terme à toutes les formes d’insécurité qui sont devenues une plaie pour la population.

Insécurité : une  nouvelle stratégie pour y mettre fin

C’est aussi l’un des maux qui oppressent la population actuellement. L’insécurité règne partout. Les Malgaches sentent son poids lorsqu’ils se déplacent. Aucun endroit n’est épargné. En ville, les attaques à main armée, les vols à la tire ou les cambriolages sont monnaie courante. Les malfaiteurs n’hésitent pas à s’attaquer aux personnes en usant de la violence. Le danger survient partout. Les victimes demeurent impuissantes et peuvent s’estimer heureuses si elles ne sont pas blessées ou tuées. Les forces de l’ordre qui sont pourtant présentes dans tous les recoins de la ville ne peuvent pas empêcher ces actions de brigandage. Dans les localités en province, ce sont de véritables opérations de guerre que les dahalo mènent pour piller les populations. Les forces de sécurité et les fokonolona résistent tant bien que mal et les heurts sont particulièrement sanglants. Mais l’on s’aperçoit que la stratégie des forces de l’ordre s’avère peu efficace devant l’audace des « malaso » qui sont plus nombreux qu’elles. L’insécurité est aussi présente sur les routes nationales où les attaques de taxis-brousse se multiplient et où les accidents mortels sont quotidiens. C’est tout cet ensemble de problèmes que le pouvoir doit gérer. Il lui faut y apporter des solutions. Le Premier ministre et les chefs de l’OMC Nat les ont passés en revue et ont défini une stratégie qui se veut efficace.

Patrice RABE 





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *