« Etsy ho tadidina » honore la mémoire de Dadah Rabel


Le début du mois de novembre s’annonce des plus émouvants pour tous les inconditionnels du groupe Mahaleo. Un grand hommage à Dadah Rabel sera à l’affiche du CCESCA Antanimena.

RIEN n’est éternel nous chanta-t-il dans l’une de ses plus belles compositions, à savoir « Tsy misy ny doria ». Force est de constater cependant qu’à l’instar de ses illustres pairs, Andrianabela Rakotobe dit Dadah Rabel lui, sera éternellement dans le cœur de ses milliers de fans.

Ainsi, voici deux ans presque jour pour jour que sa famille et ses plus proches collaborateurs tiennent à commémorer ensemble avec le public la mémoire de celui qui, par sa plume, nous a envoûtés de ses compositions et qui nous berce toujours de la douceur de ses ballades romantiques.

Rendez-vous est ainsi donné pour le 6 novembre sur la scène du CCESCA Antanimena pour un grand concert qui promet à la fois d’être harmonieux et émouvant en hommage à Dadah Rabel. Sobrement intitulé « Etsy ho tadidiana », cet événement verra ainsi la participation d’une pléthore d’artistes de talent et de renom qui se relayeront sur la scène pour sublimer à nouveau de leur voix les mythiques compositions de Dadah Rabel. Selon des sources proches de la famille, Bodo et Rija Ramanantoa­nina, ainsi que Mia et Steph Rambi sont parmi ceux qui seraient déjà prévus y participer.

Dama et Bekoto étant déjà d’office les deux in­con­tournables de ce grand événement, où un avantgoût de ce qu’ils proposer ont le lendemain à Antsahamanitra y sera à découvrir.

« Un album à titre posthume »

Ces premières retrou­vailles entre les inconditionnels de Mahaleo et de Dadah Rabel lui-même s’annoncent ainsi comme exceptionnelles. D’autant plus que cela s’avère être une belle surprise en plus, pour tous ceux qui ont déjà affiché leur engouement à l’annonce du retour en scène de Dama et Bekoto. Tel un véritable poète, Dadah Rabel lui s’est toujours affir­mé comme le cœur battant du groupe par sa passion et le romantisme qui émanent de chacune de ses chansons.

Ce vibrant hommage à son talent promet ainsi d’être tout à son image, fédérateur et resplendissant d’humilité. Perpétuant son héritage musical, ce concert au CCESCA Antanimena sera aussi l’occa­sion exclusive de découvrir le « double album » sur lequel Dadah Rabel travaillait peu de temps avant sa disparition. Un opus inédit à titre posthume donc, qui est composé de titres tous aussi inédits que l’on aura le plaisir de voir être interprétés sur scène pour la première fois.

Pour un billet acheté, vous aurez droit à ce double album et tous les fonds récoltés serviront à aider les personnes en difficulté, notamment ceux qui ne peuvent se soigner convenablement. Des valeurs d’entraide et de solidarité qui tenaient particulièrement à cœur à Dadah Rabel, que ses héritiers tiennent ainsi à perpétuer également.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *