Aire Protégée : le Premier ministre responsabilise la région Menabe


Le Premier ministre, Christian Ntsay, a particulièrement chargé la région de Menabe et les autorités locales, lors de son déplacement à Morondava. « L’insécurité et la destruction de Menabe Antimena, mais surtout la protection et la préservation de l’aire protégée de Menabe Antimena, n’est pas seulement la responsabilité du ministère de l’Environnement et du Développement durable », a-t-il insisté.

« Toutes les autorités régionales et locales sont concernées donc devraient avancer des solutions pour sa restauration, y compris la migration dans l’aire protégée », a indiqué le Premier ministre. « Les citoyens ont le droit de circuler librement sur tout le territoire national, toutefois, la région dispose de l’autorité nécessaire pour leur octroyer des terres à cultiver afin que leurs activités soient aussi rentables pour l’économie régionale et non détruire les biens communs nationaux », explique-t-il.

Le chef du gouvernement n’était pas également tendre envers les gestionnaires de l’aire protégée qui « doivent également prendre leur responsabilité au lieu de pointer du doigt le gouvernement car il y a un financement destiné à la conservation de cette aire protégée ». Idem pour « les sociétés qui prennent les produits agricoles issus de Menabe Antimena sont tout aussi responsables ».

Un appel général a alors été lancé pour que l’ensemble des acteurs locaux et régionaux se mobilise pour la restauration de l’aire protégée.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *