Air Madagascar : les employés lancent un appel au président de la (…)


Les employés d’Air Madagascar montent au créneau par rapport à la situation de la compagnie aérienne nationale. Lors d’une conférence de presse tenue hier, les membres du Syndicat des employés ont particulièrement dénoncé les décisions stratégiques qui ont fait couler Air Madagascar.

Avec une perte de 70 millions de dollars, des employés au chômage partiel ne touchant que la moitié de leur salaire et ne travaillant que 15 jours par mois, une flotte composée de deux avions ATR-72 en fonction obligeant ainsi la compagnie à effectuer des locations pour organiser les vols de rapatriement et aucun aéronef pour effectuer des vols long-courriers, la situation est visiblement catastrophique.

D’après Alain Rabetrano, membre du Syndicat, « les décisions stratégiques, le choix des avions, ou encore les nominations des dirigeants successifs, le choix des partenaires stratégiques mais aussi les différentes crises politiques sont, entre autres, à l’origine de la difficulté d’Air Madagascar ». « L’Etat a en effet sa grande part de responsabilité dans tout cela », indique le membre du syndicat.

Les employés assument également leur part de responsabilité dans cette situation, à cause notamment des grèves successives. Mais ils refusent d’endosser entièrement cette responsabilité. « Nous ne réfutons pas la responsabilité des employés sur le travail qui n’a pas été réalisé correctement ni les pertes liées aux grèves », explique Alain Rabetrano qui ajoute qu’« il est faux de dire qu’ils sont responsables à 70% de cette situation ».

Lors de cette conférence de presse, le Syndicat des employés d’Air Madagascar s’est alors adressé particulièrement au président de la République pour tenter de redresser la situation. « Nous lançons un appel au président de la République : sauvez cette société qui est une fierté des Malgaches ». En effet, pour les employés, la compagnie aérienne nationale peut encore être sauvée, à condition que l’Etat prenne ses responsabilités.

A plusieurs reprises, l’actuel ministre des Transports, Rorberto Tinoka, a annoncé qu’il a une stratégie et un plan pour sauver la situation d’Air Madagascar. Mais ce plan doit encore être présenté en conseil des ministres.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *