La cataracte apparaît chez l’enfant


La cataracte peut se former pendant l’enfance. La famille d’une victime en témoigne.

Miharisoa Maminirina s’inquiète de l’avenir de son fils de 4 ans, qui est devenu malvoyant. Atteint de la cataracte traumatique, la vision de son œil gauche es t devenue très faible. « Nous connaissons une personne avec un problème oculaire, dans notre entourage. Cette dernière a des difficultés dans ses études. Nous ne souhaitons pas que notre fils souffre du même problème », s’inquiète ce père de famille. Cet enfant a reçu un choc à l’œil gauche à l’école, l’an dernier.

Depuis, sa famille a dépensé une petite fortune pour le soigner, sans grand résultat. « Nous avons dépensé environ 15 millions d’ariary, depuis. Mais mon fils reste malvoyant », regrette le père de famille. Il déplore les matériels de prise en charge à Madagascar. « Mon fils a été opéré deux fois. La première, pour enlever les débris, dans son œil. Et la seconde, pour l’opération de la cataracte. Malgré ces deux interventions chirurgicales, son œil gauche ne voit que très faiblement. Pour qu’il retrouve la vision, nous envisageons de l’emmener à l’étranger. Nous manquons de matériel adéquat à Madagascar pour faire l’opération. C’est dommage car notre fils n’est pas le seul à souffrir de cette maladie oculaire ni à avoir besoin de cette opération.», renchérit Miharisoa Maminirina.

Trousses métabiliques

Il envisage d’emmener Stéphan, son enfant, à Maurice. Mais la famille n’a plus les moyens. « L’opération coûte dans les 10 millions d’ariary, l’hébergement et le déplacement non inclus. Nous avons déjà cherché de l’aide, sans grand résultat, pour le moment », indique-t-il.

La cataracte chez l’enfant peut être causée par une prédisposition génétique ou des troubles métaboliques. « Cette maladie peut apparaître chez l’enfant, si la mère a contracté la rubéole pendant la grossesse, ou si elle a souffert de malnutrition. Cette opacification du cristallin peut survenir, également, à la suite d’un traumatisme », explique le Dr Henri Andrianjafy, ophtalmologue. La cataracte est rare chez l’enfant. Elle entraînera une malvoyance, en cas de prise en charge tardive.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *