5 milliards USD pour la conservation de la biodiversité mondiale – Midi Madagasikara


L’événement Transformative Action for Nature a permis d’officialiser le plus grand engagement philanthropique jamais réalisé en faveur de la conservation de la nature.

Madagascar fait partie des endroits les plus importants au monde pour la biodiversité, qui bénéficieront des retombées d’un important investissement de neuf fondations en faveur de la conservation de la nature.

 

Un engagement financier de 5 milliards de dollars, le plus grand engagement philanthropique jamais réalisé en faveur de la conservation de la nature, a été officialisé dans le cadre de l’événement Transformative Action for Nature and People qui s’est déroulé en ligne en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies. Cet investissement exceptionnel rassemblant neuf fondations philanthropiques permettra de garantir d’ici 2030 la protection et la préservation de 30% de la planète, dans les endroits les plus importants pour la biodiversité, incluant Madagascar. Les neuf fondations concernées sont Rainforest Trust, qui s’est engagé à hauteur de 500 millions de dollars ; Arcadia, l’une des plus grandes fondations philanthropiques du Royaume-Uni ; Fonds Bezos pour la Terre ; Bloomberg Philanthropies ; Fondation Gordon et Betty Moore ; Nia Téro ; Re:wild ; Fondation Wyss (500 millions de dollars) et la Fondation Rob et Melani Walton.

 

Engagement des Dirigeants pour la Nature. « C’est important pour la planète et pour Madagascar puisque le Fonds Bezos pour la Terre va soutenir la gestion durable de près de 87 000 hectares de mangroves sur la côte ouest de la Grande île et la restauration de 7 500 hectares de mangroves dégradées d’ici à 2025. Ce fonds va aussi renforcer la résilience des écosystèmes et des communautés au changement climatique dans les régions Menabe, Melaky et Diana », explique alors WWF Madagascar, qui plaide par ailleurs en faveur de l’engagement des dirigeants du pays au Leaders Pledge for Nature ou Engagement des Dirigeants pour la Nature. « Le 22 septembre, le Liberia, le Rwanda, et le Soudan sont les trois nouveaux pays d’Afrique qui ont officiellement signé cet engagement mondial. Madagascar, pays de mégadiversité et l’un des pays les plus impactés par le changement climatique au monde, ne l’a pas encore signé », a-t-il été ajouté. Nanie Ratsifandrihamanana, directrice du WWF à Madagascar, a affirmé que « Madagascar se doit d’être solidaire avec le reste de la planète face à la crise écologique et climatique que nous traversons. De par ses expériences dans la conservation de la biodiversité, Madagascar a beaucoup à apporter aux débats internationaux en cours et à venir pour assurer un avenir respectueux de la Nature, équitable pour tous et neutre en carbone à l’humanité… ».

Au total, 92 dirigeants mondiaux soutiennent cet engagement des dirigeants pour la nature, avec un objectif mondial d’inverser la perte de biodiversité d’ici 2030.

Hanitra R.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *