Un décès de peste à Ankazobe


La peste bubonique est active à Ankazobe. Les sources locales rapportent un cas de décès et d’un malade, en cours de traitement.

La peste ressurgit dans le district d’Ankazobe. La peste bubonique a emporté un homme de 29 ans, habitant le fokontany d’Ankazomaranitra, commune de Tsaramasoandro, lundi, selon une source locale. « En revenant du marché d’Anka­zobe, cet homme ne se sentait pas bien. Il se sentait fatigué. Il est allé dans un centre de santé de base (CSB), sans masque. Les responsables du CSB lui ont demandé de porter un masque et d’apporter un carnet. Il n’est plus revenu. L’après-midi, on apprend sa mort. Le retard de la prise en charge a, certainement, provoqué sa mort », détaille une source, hier.

Au moment où ce décès est survenu, une équipe médicale du district d’Ankazobe a effectué des activités de riposte, dans ce fokontany. Une fillette de 5 ans, habitant le même fokontany, a été admise à l’hôpital d’Ankazobe, durant cette journée de lundi. Elle est testée positive à la peste bubonique. Cette fillette et l’homme de 29 ans décédé sont parents et voisins. « L’équipe est allée dans ce village, pour effectuer la désinfection, la désinsectisation, le traitement des personnes en contact avec la malade et pour faire des sensibilisations. C’est là que notre équipe a été informée du décès », ajoute la source.

Épidémie à craindre

L’état de santé de l’enfant ne serait plus à craindre. « Elle a reçu les traitements nécessaires. Son état de santé commence à s’améliorer », indique un médecin.

Les agents communautaires sont mobilisés pour la surveillance des nouveaux cas, dans cette commune. Reconnue depuis plusieurs années, comme foyer pesteux, l’apparition d’une épidémie de peste n’est pas à écarter dans cette commune, si des mesures strictes ne sont pas prises. L’épidémie de peste s’est calmée dans le district d’Ankazobe, ces derniers temps. Aucun cas déclaré, pendant la saison de peste août 2020 et avril 2021. La propagation des feux de brousse dans ce district limitrophe de la région d’Analamanga, en cette période, augmenterait le risque de propagation de la maladie.

Fin d’épidémie à Arivonimamo

La fin de l’épidémie de peste pulmonaire, dans le district d’Arivonimamo, a été déclarée, ce week-end. Aucun nouveau cas, aucun nouveau décès n’ont été enregistrés depuis plusieurs semaines. La vingtaine de personnes testées positives à cette maladie, est guérie. Sept personnes ont succombé à la peste pulmonaire à Arivonimamo, au début de ce mois de septembre.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *