Fanomezana Claudel, dit Bela – « Animés par un esprit de revanche »


Les pensionnaires du CFFA sont revenus sur le sol malgache hier. Ils ont donné leur avis concernant leur futur adversaire, le Grupo Desportivo Interclube d’Angola.

Le Centre de Formation de Football Ana­lamanga croisera le fer avec le Grupo Desportivo Inter­clube, pour la suite de la Coupe de la CAF. Bon nombre de joueurs du CFFA connaissent bien ce club angolais, pour l’avoir déjà affronté auparavant. C’était en 2012, du temps où Chrétien, Santatra, Bela et consorts évoluaient chez Tana Formation.

« On les avait battus à Mahamasina. Puis, ils ont refait leur retard au retour, avant de gagner aux tirs au but. Aujourd’hui, nous sommes animés par un esprit de revanche. Dès qu’on a su qu’on allait les retrouver, on s’est dit que c’est le moment de leur rendre la monnaie de leur pièce », a ainsi lancé Bela à sa sortie de l’aéroport d’Ivato, hier en début d’après-midi.

Cette double confrontation avec l’Interclube est prévue au début du mois d’octobre. CFFA dispose donc de trois semaines pour s’y préparer. « Ce sera une rude bataille. Il faudra se préparer à un immense défi », a rajouté Bela.

Avant l’Interclube, le club d’Andoharanofotsy a éliminé les Kabwe Warriors de Zambie, en tour préliminaire de cette Coupe de la CAF. Le match aller s’était conclu sur un résultat nul et vierge à Mahamasina.

Expérimenté

Par contre, le match retour a offert un joli spectacle. La rencontre s’est terminée sur un succès malgache en territoire ennemi, dimanche dernier. Suite à cette performance mémorable à l’extérieur, les membres du CFFA ont été accueillis en héros par leurs supporters, hier à Ivato.

Si le CFFA livre la même prestation qu’à Ndola, il peut passer le prochain obstacle, d’après le coach Titi Rasoanaivo : « Nous avons plusieurs semaines pour peaufiner notre préparation. Si on arrive à développer le même jeu que durant la deuxième période face au KW, on peut s’imposer. Mais il ne faut pas les sous-estimer pour autant ». Le technicien, lui aussi, connaît bien la formation angolaise.

« L’Interclube a déjà affronté l’Uscafoot avant Tana Formation. L’effectif change, mais le club reste le même, c’est-à-dire un club expérimenté et habitué aux joutes continentales », juge-t-il.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *