Befotaka : des attaques de bandits ont fait près de 50 décès


Près de 50 personnes ont trouvé la mort dans des attaques des bandits dans la commune rurale de Marovitsika, district de Befotaka Sud, le 17 septembre suite à un affrontement entre 120 dahalo armés et la population locale appuyée par 4 éléments de la gendarmerie. Les décès concernent ainsi aussi bien les assaillants que la population. Les informations émanent du ministre de la Défense nationale, le général Richard Léon Rakotonirina, qui a effectué une mission dans cette partie sud de la Grande île.

Les dahalo ont également incendié des habitations à une vingtaine de kilomètres du district de Farafangana, une situation qui a dû mobiliser ainsi les différentes autorités locales.

Face particulièrement à cette importante perte en vie humaine, la Commission nationale indépendante des droits de l’homme (CNIDH) va entreprendre une enquête indépendante. Elle entend aussi apporter des orientations pour une meilleure mise en œuvre de disposition en faveur de la sécurité de la population et de la protection du droit à la vie. Elle indique ainsi qu’il convient de rassembler les éléments d’informations liés aux faits, ainsi qu’à la conjoncture sécuritaire qui prévaut dans cette zone sensible, pour mieux protéger les droits humains dans des pareilles situations.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *