100 000 Ar par mois pendant 15 ans – Midi Madagasikara


Les besoins en logements sociaux s’élèveraient actuellement à 700 000 pour la Grande île. La nouvelle ville de Tanamasoandro, à Imerintsiatosika entend en proposer 320 d’ici fin 2021.

Permettre aux foyers malgaches de disposer de logements répondant à certaines normes. Un objectif que le gouvernement s’est fixé en inscrivant la construction de milliers de logements sociaux dans la politique générale de l’État. Le projet Tanamasoandro à Imerintsiatosika rentre dans le cadre de ce défi de taille, qui tend à répondre progressivement aux besoins de logements sociaux dans le pays. Pour ce faire, l’État a mis en place un système de vente location à hauteur de 100 000 à 120 000 Ar par mois pour une durée de quinze ans, fait savoir Gérard Andriamanohisoa, secrétaire d’État chargé des nouvelles villes et de l’habitat. La propriété pourrait s’acquérir une fois le délai de quinze ans dépassé. Par ailleurs, les modalités d’acquisition de ces nouveaux logements sis à Imerintsiatosika ainsi que ceux d’Ivato et des autres villes devraient bientôt être communiquées.

Moyens. Des pistes de ce qui pourraient être les modalités en questions ont toutefois été lâchées par les responsables. En parlant des logements sociaux situés à Ivato dans une interview accordée à un magazine local, Augustin Andriamananoro, directeur général en charge des projets présidentiels, a par exemple noté que « le ministère concerné est en train de lancer l’appel à manifestation d’intérêt pour les familles susceptibles d’être bénéficiaires de ce projet qui a été conçu pour le peuple malgache, plus particulièrement les jeunes ». Avant de rajouter « (…) donc moyennant un revenu décent, ils pourraient accéder à ces logements ». Pour Imerintsiatosika, Zasy Angelo, le – désormais – ex vice-ministre en charge des villes nouvelles et de l’habitat, fait savoir dans une interview accordée à un magazine local (en répondant à une question sur la perception populaire de ceux qui pourraient bénéficier de ces logements) : « A travers Imerintsiatosika, nous allons déjà bâtir des logements sociaux pour les couches sociales les plus vulnérables ». Tout en rajoutant « Une fois de plus, on met en place Tanamasoandro pour tout le monde ». Divers facteurs pourraient sûrement rentrer dans le cadre des modalités d’acquisition de ces logements. Les communications officielles nous en diront plus. D’ici là, les besoins en la matière s’élèveraient à environ 700 000 logements actuellement.

José Belalahy





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *