Un beau-père abuse de sa belle-fille


Un beau-père a commis trois agressions sexuelles sur sa belle fille, une adolescente de quinze ans. Le forcené est en cavale.

ATROCITÉ à Ambohimandroso. En fin de semaine, une adolescente de quinze ans a porté plainte contre son beau-père pour viol et menaces. En se rendant au poste avancé de la gendarmerie nationale, la fillette a raconté son calvaire et a fait part de la série d’agressions sexuelles qu’elle a subies. Ils habitent le même foyer. Le forcené est âgé de trente-quatre ans. Selon les déclarations de la victime, le premier viol a été commis au mois de mai.

En usant de subterfuge, le violeur a abusé de la jeune fille en plein jour. Il a proposé à la jeune fille d’aller récolter des légumes dans les champs. Sitôt sur les lieux, son beau-père l’aurait conduite de force à un endroit isolé pour abuser d’elle.

Impunité

Après l’agression, la fille s’est plainte auprès des personnes de son entourage mais l’auteur de l’agression a demandé à ce que l’affaire soit réglée à l’amiable et une entente a été conclue. L’adolescente a concédé à contre cœur à ne pas porter plainte auprès des autorités. Mais le beau-père est revenu à la charge, au mois d’août, pour tenter de l’abuser, en plein jour. Vers 14 heures, le prédateur sexuel a bondi sur la fille, se trouvant seule dans le champ. Cette fois-ci, l’enfant a été secourue in extremis par un riverain. L’acte a été une fois de plus laissée impunie.

Moins d’un mois après, il s’en était pris pour la troisième fois à l’adolescente. La semaine passée, en pleine nuit, il l’a surprise dans son sommeil pour commettre une tentative de viol. Terrifiée, la jeune fille a poussé des cris en se débattant. L’adolescente a réussi à se libérer. D’emblée, elle s’est présentée à la gendarmerie. Traqué par les gendarmes, le beau-père est jusqu’à ce jour en cavale.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *