Une dizaine de dahalo armés attaquent cinq taxis-brousse – Midi Madagasikara


Les attaques sur la route nationale sont en recrudescence.

Ces derniers jours, les attaques à main armée perpétrées par les coupeurs de routes sur la RN7 sont en recrudescence. Ilaka centre et Ambatolampy ont été le théâtre de braquages samedi.

La nuit de samedi vers 22 heures à un lieu nommé Irano dans le fokontany Fandrainjato, dans la commune rurale Ilaka-centre, district d’ Ambositra, cinq taxi-brousse de la coopérative nationale ont été braqués par les dahalo. Une dizaine de bandits munis d’armes de guerre et de fusils de chasse ont perpétré l’attaque. Pour intimider les conducteurs, les malfaiteurs ont mitraillé les véhicules de pierres. Ils ont ensuite dépouillé les passagers des cinq taxis-brousse; leur butin était considérable. Ils se sont emparés de tous les objets de valeur qui étaient à leur portée, des téléphones, une importante somme d’argent liquide d’à peu près 4 millions d’ariary, de nombreux bijoux en or et un sac contenant des papiers administratifs. Aucune perte humaine n’est à déplorer mais des dégâts matériels ont été constatés sur les véhicules dont des vitres fracassées. Aussitôt avisée, la gendarmerie nationale a diligenté des éléments sur les lieux pour procéder à une constatation des faits. Les gendarmes sont tout de suite partis à la recherche des coupeurs de route. Selon les informations recueillies par les gendarmes, les assaillants ont pris la direction du Sud sur la RN7. Le pistage avec un chien a conduit les gendarmes à 10 kilomètres des lieux de l’incident. L’enquête après l’audition du chauffeur et des victimes continue. Un gendarme d’expliquer que « les attaques de taxi-brousse se présentent sous diverses formes, soit les dahalo jettent des pierres, soit ils dressent des barrages routiers. De temps en temps, ils montent sur le toit de la voiture pour voler les bagages. Dans certains cas, un ou des dahalo voyagent avec les passagers et après la récréation de nuit, en cours de route,les autres bandits rejoignent leurs complices dans les cars…». Lui d’ajouter que « leurs attaques se produisent surtout entre minuit et 4 heures du matin, au moment où la plupart des passagers ne résistent pas au sommeil ». Face à cette attaque, les forces de l’ordre ont renforcé la sécurité sur la RN7.

 Yv Sam





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *