Marchés publics – Une nouvelle plateforme remplace le SIGMP


L’ « e-GP » est le nouvel outil de gestion des Marchés publics. Les principes de la liberté d’accès à la commande publique, l’égalité de traitement des candidats et la transparence y seront mis en exergue.

Le SIGMP passe à l’e-GP. C’est dans une optique de dématérialisation que le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a mis en œuvre avec le ministère de l’Économie et des finances l’e-GPU. Une plateforme en ligne permettant d’améliorer le processus de passation et d’exécution des marchés publics. 70% du processus se font encore avec des demandes manuscrites, des validations manuelles et les 30% des dossiers restants sont gérés par le logiciel système informatisé de gestion des marchés publics SIGMP (Système informatisé de gestion des marchés publics).

«La nouvelle plateforme en ligne e-GP permet, à travers ses différentes fonctionnalités, l’automatisation des différentes étapes de passation et d’exécution des marchés publics dont l’édition du plan annuel de Passation de marchés via l’e-planification, l’automatisation de l’édition du dossier d’appel d’offre via e-dossier, la gestion du paiement en ligne via e-paiement, la soumission électronique des offres via e-soumission électronique des offres » explique un communiqué du PNUD.

La plateforme est aussi indiquée permettre des échanges de données entre les différentes entités impliquées dans le processus de marchés telles que la Commission nationale des marchés, la Banque centrale de Madagas­car, la DGI et la DGT, les banques primaires et les opérateurs en mobile banking. Le montant des marchés publics s’élevait a à près de 1800 milliards d’ariary en 2020.

Transparence

« La conception de cette plateforme en ligne de gestion des passations des marchés publics tient compte des défis que l’ARMP souhaite relever, comme la diminution des risques de corruption avec la traçabilité avec login unique, la diminution des paperasses, l’amélioration de la transparence, l’accrois- sement du nombre de candidats à chaque avis spécifique et l’accroissement de l’égalité des chances des candidats aux soumis- sions » a expliqué Harison Vonjy Razafy, directeur général de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP).

Natasha van Rijn, représentante résidente du PNUD, a souligné que c’est un processus qui est appelé à évoluer dans le temps. « L’appropriation de l’e-GP par toutes les parties prenantes du processus de passation de marchés publics définit sa véritable efficacité et constitue un gage de changement » a-t-elle indiqué. Mada­gascar se conforme à une norme internationale de commandes publiques.

Rindra Hasimbelo Rabari­nirason, ministre de l’Écono­mie et des finances ajoute que la plateforme vient « moderniser » le SIGMP, qui faisait office de système de centralisation des données des marchés publics. Le lancement de la plateforme s’est tenu hier à l’hôtel Colbert Antananarivo.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *