Imerintsiatosika : la prison de haute sécurité inaugurée


Les prisons de Madagascar comptent plus de 29 000 détenus, selon le ministre de la Justice, Herilaza Imbiki. Pourtant, leur capacité d’accueil est de 11 000 détenus. C’est pour pallier à cette situation qu’une réforme pénitentiaire a alors été mise en place avec entre autres la construction d’une prison de très haute sécurité à Imerintsiatnosika. « La mise en place de cette nouvelle infrastructure participera ainsi, non seulement au désengorgement de la population carcérale, mais aussi à l’amélioration des conditions de détention des détenus », a indiqué la présidence de la République.

L’inauguration de cette infrastructure pénitentiaire a eu lieu hier, sous la houlette du président de la République, Andry Rajoelina. Il s’agit du tout premier établissement carcéral répondant aux normes internationales à Madagascar. Sa construction s’inscrit dans la concrétisation du « Velirano » numéro 3 du président, celui de mettre en place une bonne gouvernance dans le respect de l’état de droit et des droits de l’homme.

Cette prison de haute sécurité, comme son nom l’indique, est entièrement protégée en étant équipée de plusieurs caméras de surveillance d’une portée de 5km, disposées de sorte que la prison, soit surveillée 24h sur 24 à l’intérieur comme à l’extérieur. Outre les dortoirs des prisonniers, elle est également dotée de douches et toilettes communes, d’un réfectoire, d’une cellule d’isolement pour les prisonniers réfractaires ainsi qu’un parloir dédié aux visiteurs.

Avec une capacité d’accueil de 800 détenus, cette prison de haute sécurité d’Imerintsiatosika est destinée aux criminels et aux prisonniers considérés comme dangereux pour la société, ceux qui sont condamnées pour des actes criminels comme le viol, le meurtre ou encore le kidnapping. Des prévenus dans le cadre de l’affaire Appollo 21, cette tentative de meurtre à l’endroit du chef de l’Etat ont été les premiers à être placés dans cette prison. Mais ils sont déjà transférés ailleurs, en attendant leur procès.

Outre la prison d’Imerintsiatosika, d’autres établissements pénitentiaires de haute sécurité sont également en cours de construction à Fianarantsoa, à Fenoarivo Atsinanana, à Belo sur Tsiribihina, à Ambositra ou encore à Amboasary.

« Il est temps de mettre en place des réformes dans le système pénitentiaire à Madagascar. Nos prisons sont surpeuplées et ne sont plus conformes au respect des droits humains » a déclaré le Chef de l’État. « Le milieu carcéral ne doit seulement pas être un lieu où les détenus purgent leur peine. Ces endroits doivent également prévoir des activités pour les éduquer et les accompagner dans leur réinsertion au sein de la société » a-t-il ajouté.

Ainsi, la réforme du milieu carcérale et de l’administration pénitentiaire consistera également à la mise en place des formations professionnelles pour les détenus dans divers secteurs d’activité ainsi qu’à l’application des mesures d’accompagnement dans leur réinsertion sociale.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *