Coupe de la CAF : Droit au but pour le CFFA


Le porte-fanion de Madagascar en Coupe de la CAF doit impérativement marquer au moins une fois, ce dimanche en Zambie, pour passer l’obstacle Kabwe Warriors.

La mission est claire pour le Centre de Formation de Football Anala­manga. Aller droit au but. Le CFFA se présente face à des impératifs bien définis pour ce déplacement. Après le match nul et vierge de dimanche dernier à Mahamasina, face au Kabwe Warriors, l’équipe de Titi Rasoanaivo part avec un objectif simple : inscrire au moins0 un but à l’extérieur.

« On a eu du mal à contrer le jeu rapide de nos adversaires», avait concédé Manfred Chabinga, le coach du KW, à l’issue du match aller. Là réside la clé du succès pour le CFFA. Faire circuler le ballon, percuter et enchaîner les combinaisons. S’ils arrivent à imposer un rythme soutenu, alors ils auront l’avantage. La condition physique tiendra donc un rôle crucial. La récupération aussi, après un long périple.

Partie mercredi après midi, la délégation malgache est finalement arrivée à Lusaka dans la nuit de jeudi à vendredi, après une escale à Addis-Abeba. Puis, il a fallu encore rouler pendant 7h pour rallier le nord du pays. En effet, le match se jouera finalement au stade Levy Mwanawasa de Ndola, alors qu’il était initialement prévu au stade National Heroes de Lusaka. Coup d’envoi à 13h GMT, 15h heure locale, 16h heure malgache.

Rhino absent

Une question se pose à l’approche de cette deuxième confrontation : « le souci administratif de Rhino a-t-il été réglé ?». Et bien non apparemment. Le maître à jouer du CFFA n’avait pas pu jouer à l’aller. Sans son métronome du milieu de terrain, le club d’Ando­haranofotsy est fortement diminué sur le plan offensif. C’était criant à Mahamasina. Et ce sera encore le cas à Lusaka. Le problème se situe au niveau de l’obtention de son Certificat de Transfert International (CTI), après son retour des Seychelles.

La responsabilité de qualifier le CFFA repose donc entre les pieds de Tsito, Bela et les autres attaquants comme Bonard. Bela avait notamment failli marquer à Mahamasina. Mais la barre transversale l’en avait empêché. Il aura une nouvelle chance de s’illustrer ce dimanche. Si le club d’An­doha­ranofotsy passe l’obstacle zambien, il affrontera soit le Mafunzo du Zanzibar, soit l’Interclube d’Angola. Lors du premier affrontement entre ces deux formations, les Angolais se sont imposés en territoire ennemi, sur le score d’un but à zéro.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *