Projet d’attentat – L’affaire Apollo 21 bientôt jugée


À entendre Jean-Yves le Drian, le procès de l’affaire Apollo 21 démarrera ce mois de septembre. Le sujet a été évoqué durant une séance d’échange à l’Assemblée nationale française, mardi.

Ce n’est plus qu’une ques­tion de jour. À s’en tenir aux propos de Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères français, le procès de l’affaire Apollo 21, va démarrer sous peu.

« (…) leur procès devrait s’ouvrir en septembre (…) », a déclaré le chef de la diplomatie française, mardi. Ces mots ont été dits durant une séance de questions et réponses entre le ministre Le Drian et la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale française. Il a été alors questionné par la députée Aina Kuric, sur l’état des relations entre Madagascar et la France.

L’élue qui est d’origine malgache a soulevé des sujets qui sont des sources de crispation dans les relations bilatérales entre la Grande île et l’Hexagone, depuis l’année dernière. Elle a, notamment, mentionné l’arrestation d’un franco-malgache et d’un français dans le cadre de l’affaire de tentative d’assassinat de Andry Rajoelina, président de la République.

Jean-Yves Le Drian a souligné que les deux ressortissants français bénéficient d’un appui consulaire, suivant la convention de Vienne. Ce qui fait que les autorités consulaires françaises sont, en principe, au courant de l’évolution du dossier.

Zones d’ombre

Les mots du ministre devant des députés, mardi, pourraient donc découler des rapports faits par l’ambassade de France à Madagascar.

Nous sommes à la moitié du mois de septembre. L’ouverture du procès de l’affaire Apollo 21 devrait donc démarrer dans les prochains jours. Si jamais il s’agit d’un lapsus de la part du ministre Le Drian, ce sera pour le mois d’octobre. Quoi qu’il en soit, en marge d’un événement au Carlton, Anosy, le 1er septembre, Berthine Razafiarivony, procureure générale de la Cour d’Appel d’Antananarivo (PGCA), a indiqué que l’enquête au fond est bouclée.

Une source avisée a expliqué, par la suite, que le Parquet d’Antananarivo devait encore rédiger le rapport des instructions. Que le dossier allait, après, être pris en main par la chambre d’accusation, avant d’être remis à la PGCA qui va définir la date du procès. Il est probable alors, que ce processus, aussi, soit déjà bouclé. Qu’il ne reste plus qu’à annoncer officiellement la date du début des audiences publiques.

Le dossier Apollo 21 a défrayé les chroniques en juillet et août. Elle a divisé l’opinion publique. Une partie, jusqu’à maintenant, ne croient pas en la véracité de cette affaire de tentative d’assassinat du président de la République.

Ce début du procès devrait permettre d’avoir la version des faits de la part des accusés. Les audiences publiques aideront, aussi, à faire la lumière sur certaines zones d’ombre, comme la réponse à la question: Qui est le principal instigateur?

Jean-Yves Le Drian (à g.), ministre des Affaires étrangères françaises.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *