Ankarafantsika : Environ 100 hectares de foret partent en fumée


Une centaine d’hectares de forêt est partie en fumée dans le parc national d’Ankarafantsika, dans la région Boeny. Ce bilan provisoire évoqué par le directeur régional du ministère de l’Environnement et du Développement durable de Boeny Betsiboka résulte d’un gros incendie qui ravage cette aire protégée de la région Boeny depuis près d’une semaine. Le feu n’est pas encore maîtrisé et les flammes se propagent vite à cause du vent fort dans cette zone.

La difficulté d’accès sur les lieux et le manque des moyens pour lutter contre les flammes constituent un écueil majeur ne permettant pas de circonscrire rapidement l’incendie. Les pompiers sont appuyés par les militaires et les gendarmes ainsi que les communautés villageoises mais ils doivent se rendre à pied sur les lieux à pied et ramener l’eau dans des seaux ou

« Il faudra marcher pendant au moins une dizaine de minutes pour puiser de l’eau puis revenir. Or, la quantité d’eau récupérée est insuffisante, le temps de se rendre à la source, les flammes reprennent de plus belle  », regrette notre interlocuteur.

Pas moins de 500 personnes dont une centaine d’étudiants bénévoles de l’université de Mahajanga et 250 villageois ainsi qu’une centaine de gendarmes et militaires sont mobilisés. Dimanche matin, le chef de la région Boeny, les directeurs régionaux des différents ministres se sont rendus sur place pour prêter main forte à ceux qui combattent le feu. « Cette opération a permis d’éteindre deux points de feu », rapporte le responsable régional du ministère de l’Environnement et du Développement durable.

Les deux points de feu ne sont qu’une partie infime de cette vaste étendue de flammes et de braises. Les données satellitaires révèlent ainsi au moins sept points de feu. Cela exige la mobilisation de gros moyens notamment des avions bombardiers d’eau. Un moyen qui n’est visiblement pas encore à la portée de Madagascar mais auquel les autorités doivent y penser si elles veulent mener efficacement la politique de protection de l’environnement et de lutte contre les feux de brousse et de forêts qui sont légion dans certaines régions de Madagascar.

Outre cet incendie à Ankarafantsika, un autre incident de ce genre s’est également produit dans la station forestière de Marohogo, toujours dans la région de Boeny, dans la matinée de samedi. Il a fallu environ 12 heures d’intervention pour maîtriser le feu et le bilan fait état d’environ une dizaine d’hectares de destruction, indique notre source.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *