Mondial 2022 : Les Barea s’éloignent du Qatar


Deuxième défaite en deux matches pour Madagascar, hier en Tanzanie. Les chances de qualification de la Grande île pour les barrages sont fortement réduites, après ce résultat.

Zéro point en deux rencontres. Le bilan de Mada­gascar est catastrophique. À tel point que la qualification pour les barrages du Mondial 2022 s’éloigne sérieusement pour les Barea.

Après les Écureuils du Bénin, leurs bourreaux se nomment cette fois-ci les Taïfa Stars. Victoire des Tanzaniens (3-2), hier au stade Mkapa de Dar-es-Salam. La Grande île est dernière de son groupe. Sans pour autant être fataliste, les chances de remontée sont très minces désormais. Dans la mesure où seul le premier de la poule est qualifié pour les barrages.

Ce match restera dans les annales. Pas pour les bonnes raisons malheureusement. On a assisté à l’un des penalties les plus rapides de l’histoire du football. Après sept secondes de jeu ! Melvin Adrien juge mal la trajectoire d’un long ballon. Il commet une faute sur un attaquant tanzanien. Manque d’attention ou de concentration ? Peu importe. En tout cas, l’arbitre siffle penalty. Nyoni se charge de la transformation (1e , 1-0).

Le portier malgache était loin d’être serein. Preuve en sont ses nombreuses sorties hasardeuses, comme cette tentative de retourné acrobatique à 30m de sa cage (18e ).

La charnière centrale était aussi à la rue. L’absence d’entente entre Bapasy et Fontaine a été mise à nue sur le but de Dismas (25e , 2-0). Le milieu offensif tanzanien a récupéré un mauvais dégagement. Il s’est ensuite baladé dans l’axe sur 30 m, avant de marquer sur un tir à ras-de-terre en fin de course. Aucun arrière stoppeur n’est intervenu. Qui devait tacler et qui devait assurer la couverture ? On l’ignore.

Largesses défensives

Au milieu de cette détresse, on a apprécié la réactivité d’Éric Rabesan­dratana. Il sort Lalaina à la demi-heure de jeu, pour envoyer Njiva au front. Coaching gagnant. Celui qui avait marqué le but de qualification pour la CAN 2019, a réduit la marque dans la foulée (35e , 2-1). Les Barea ont alors pris l’ascendant. Ils ont égalisé sur un magnifique coup franc de Fontaine, en pleine lucarne (45e +2, 2-2).

Le défenseur du FC Lorient a sauvé une partie de son match avec cette action. Pour le reste, sa prestation était loin d’être satisfaisante. Pareil pour ses coéquipiers à l’arrière. Les largesses défensives malgaches ont de nouveau été exploitées par les Tanzaniens au début du deuxième acte.

L’enchaînement était toujours le même. Débordement sur la gauche, où Métanire était aux abois. Puis remise dans l’axe, pour profiter de l’absence de marquage. C’est ainsi que Salum s’est retrouvé tout seul à l’entrée de la surface sur le troisième but (52e ).

La sélection malgache a passé l’après-midi à courir après le score. Elle a égalisé une fois. Mais pas deux. Et ce, même si sélectionneur a joué son va-tout dans la dernière demi-heure, avec les entrées en jeu d’Amada, Paulin, Ramalingom et Carolus. En parlant de Rabe, certains de ces choix sont plutôt discutables.

Primo, son insistance sur le schéma en 4-5-1, malgré le manque d’efficacité observé à Mahamasina. Secundo, le remplacement de Hery Bastien, malgré son énorme volume de jeu. Et tertio, le maintien de Hakim sur la pelouse, alors qu’il avait vendangé de très nombreuses occasions franches.

La Grande île perd donc pour la deuxième fois en deux journées dans ces éliminatoires du Mondial 2022. Au classement, le Bénin et la Tanzanie sont devant (4 pts). La RD Congo est troisième (2 pts). Madagascar occupe la dernière place (0 pt). Il reste quatre journées en octobre et novembre.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *