Cinq passagers meurent dans un accident


Un accident mortel s’est produit entre Ihosy et Ankaramena, vendredi. La gendarmerie enregistre cinq morts et quatorze blessés graves.

Dépassement fatal. Cinq passagers d’un taxi-brousse ont perdu la vie dans un tragique accident survenu vendredi à 23h30, sur la route nationale ( RN7 ), à Sandrakely, situé entre Ihosy et Ankaramena.

Le véhicule, une Mercedes Sprinter, roulait vers le Sud. Il a doublé un camion transporteur de bétail vide. Au cours de son dépassement effréné, il a failli percuter contre les balises dressées au bord de la route. Puis, il a serré sa droite provoquant l’embardée du camion. La collision était inévitable.

Le minibus s’est renversé avant de se coucher sur le flanc gauche. Cinq de ses passagers ont été projetés dehors. Ils sont morts sur le coup. Certains d’entre eux se sont retrouvés inertes à cinq mètres du véhicule. D’autres ont été frappés par le porte-bagage qui s’est détaché du toit.

Sitôt informée, une équipe médicale s’est rendue sur les lieux pour porter secours. Quatorze blessés, dont le conducteur du taxi-brousse, son suppléant et l’aide chauffeur du camion, ont été constatés. Sept ont été évacués vers Ihosy.

Dégâts matériels

Les sept autres ont été transportés et soignés à Ankaramena. Ils souffrent de polytraumatismes, selon les informations rapportées par un médecin sans pouvoir fournir une précision sur leur pronostic vital.

« Parmi les défunts, trois avaient un lien familial. Ils voyageaient ensemble pour aller acheter du bétail, mais la route leur a réservé une mauvaise fortune », se désole leur proche qui a requis l’anonymat. Les corps des victimes ont déjà é té récupérés par leurs familles respectives.

Des gendarmes sont retournés sur place le lendemain matin pour effectuer les constatations. Outre les pertes en vie humaine, ils ont également déploré d’importants dégâts matériels. « Le chauffeur du taxi-brousse sera mis en examen dès que le médecin le permettra. Pour le moment, c’est celui du camion qui est retenu en garde-à-vue et interrogé », a-t-on expliqué.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *