Factures de la Jirama – Le tarif Optima allège des charges électriques


Des satisfécits malgré quelques incompréhensions. Les échos de l’application du système de tarification Optima de la Jirama pour l’électricité prêtent à l’optimisme.

Des signes encourageants. L’application du système de tarification Optima pour la consommation de l’électricité de la Jirama a soulevé des appréhensions parmi les abonnés. Ce, malgré une intense campagne d’explication menée par l’entreprise quant à son mode d’emploi. Contre vents et marées, sous le parapluie de la Banque mondiale qui voit dans cette option l’issue de secours pour rentabiliser les comptes d’exploitation de la Jirama, le système de tarification Optima est entré en vigueur. La Ban­que mondiale a conditionné ses aides financières à la mise en œuvre de l’Optima.

En dépit des lamentations et autres grognes parmi les éternels insatisfaits, plusieurs réactions plutôt positives ont été entendues ici et là sur l’effectivité de la baisse du montant des factures à payer.

C’est le cas d’une mère de famille, gérante d’un restaurant au menu malgache du côté de Moramanga. Elle a enregistré une consommation de 144 KWh au mois de juin pour un montant de 92 015 ariary. Elle a ensuite indiqué que son ménage a consommé 153 KWh en juillet, facturés à 83 544 ariary, soit une baisse de 8 471 ariary.

Surconsommations

De même pour un autre usager aux 67 hectares qui a payé 56 936 ariary pour le mois de juin avec une consommation de 105 KWh, contre une facturation de 54 897 ariary en juillet pour 106 KWh. Les témoignages de reconnaissance venant des quatre coins du pays inondent les plateformes médiatiques.

Bien sûr, des longues files d’attente se forment dans les Agences de la Jirama pour « négocier » le report des échéances. Mais en général, aucune velléité de contester l’Optima dans son ensemble n’a été signalée.

Au-delà des acquis de cette tarification « aux choix multiples », c’est le cas de le dire, la Jirama s’active sur d’autres fronts. La société d’État a souligné l’importance de préserver les ressources, en limitant les gaspillages. Selon les explications, l’Optima aide les usagers à détecter les surconsommations. La Jirama mène une lutte sans relâche pour court-circuiter les branchements illicites qui causent des pertes financières colossales. En parallèle, la Jirama poursuit ses efforts pour accélérer la digitalisation de ses services pour être dans l’ère du temps.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *