Une défaite à oublier très vite – Midi Madagasikara


Déception ? Certainement pas, mais le match entre nos Barea et les Écureuils n’a pas fait vibrer tous ceux qui voulaient voir une équipe malgache victorieuse. Nos joueurs ont cependant rempli leur contrat car ils ont donné le meilleur d’eux-même. Les Malgaches n’ont pas à rougir de la prestation des leurs car ces derniers se sont donnés à fond jusqu’au bout. Leurs adversaires sont maintenant en tête du groupe après cette précieuse victoire, mais rien n’est perdu pour les Barea car la route des qualifications pour le prochain tour est encore longue.

Une défaite à oublier très vite

Les supporters malgaches espéraient retrouver cette atmosphère joyeuse d’un après match victorieux. Ça n’a pas été le cas et ils sont rentrés chez eux, un peu désappointés. Cette défaite, cependant, n’enlève rien à la valeur de cette équipe et des joueurs qui la composent. Le coach n’a pu les réunir que tardivement. Ces derniers sont tous de bons professionnels dans leur club respectif, mais ils n’ont pas pu développer les automatismes nécessaires. C’est une équipe qui a une marge de progression énorme et elle peut donner toute sa mesure si on lui en donne tous les moyens. Cette défaite est à oublier et tous, joueurs et staff, doivent maintenant se concentrer sur le match contre la Tanzanie. Les responsables de la Fédération et de l’État doivent tout faire pour que les Barea rejoignent leur prochaine destination très vite pour permettre une préparation dans les meilleures conditions. Ce jeudi 02 septembre n’est pas à oublier entièrement puisque les supporters des Barea se sont retrouvés ensemble dans les gradins de Mahamasina. Ils n’ont pas pu ressentir le goût de la victoire, mais c’est le début d’une nouvelle aventure avec leurs Barea. On sent chez les Malgaches cette envie de revivre la même exaltation qu’avant. Nous préférons dire que c’est partie remise car cette équipe a un grand potentiel et le coach et les joueurs sont prêts à porter haut les couleurs malgaches. La balle est aussi dans le camp de la Fédération et de l’État.

Patrice RABE





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *