Revivre l’histoire du ballon ovale malgache d’il y a plus d’un siècle – Midi Madagasikara


Présentation à Ampefiloha, hier, du projet d’exposition concernant l’histoire du rugby malgache.

L’histoire du rugby malgache depuis 1900 sera résumée à travers une exposition organisée par l’Ambassade de France. L’espace Rarihasina et le jardin d’Antaninarenina seront ouverts à tous pour cette occasion, à compter du 1er septembre.

Le rugby malgache vit depuis plus d’un siècle. Nos ancêtres jouaient déjà au ballon ovale depuis un peu moins de dix ans après le débarquement des troupes françaises. Le Stade de l’Imerina fut le premier club malgache  fondé en 1909 et est devenu peu après le Stade Olympique de l’Emyrne en 1911. Ce sport s’est ensuite développé de manière remarquable jusqu’à ce que Madagascar porte haut le flambeau du rugby amateur en Afrique.

Afin de mettre en lumière cette longue histoire chargée d’exploits et de drames, une exposition intitulée « Histoires du rugby malgache, de ses origines aux Makis : 1905-2021 » sera organisée par le service de coopération et d’action culturelle à l’Ambassade de France, en collaboration avec Fabien Bordelès, documentaliste expert de l’histoire du sport, Berthin Zoto, sélectionneur des Makis et la Maison du Sport. L’exposition se tiendra à partir du mois de septembre, plus précisément du 1er septembre au 26 novembre au Tahala Rarihasina et jusqu’au 15 décembre au jardin d’Antaninarenina. Elle permettra aux visiteurs de découvrir des documents et des œuvres qui parlent non seulement du rugby mais aussi de l’histoire du sport à Madagascar en général.

« L’exposition présentera un ensemble d’objets et de documents très différents : des photographies et des dessins de presse, des objets d’art ou des archives, des documents sonores et audiovisuels (films), des affiches, des tickets de matches, des livres, des journaux, des lettres, des ballons, des maillots, des trophées, des drapeaux et des fanions », a fait savoir Fabien Bordelès, hier lors d’une conférence de presse à l’ANS. « Ce sera à travers cette exposition qu’on améliorera la qualité du rugby malgache. Elle sera ouverte gratuitement à tout le monde. Mon souhait c’est que cette exposition puisse être faite dans les autres régions et pourquoi pas pendant la Coupe du monde 2023 en France », a ajouté Berthin Zoto. Par la même occasion, il publiera son prochain livre intitulé « Rugby Malagasy ». Des ateliers autour de cette exposition seront organisés ce vendredi et samedi au Café-histoire, au Musée de la photographie et aux archives nationales.

Manjato Razafy





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *