Football : Tirs croisés contre la FMF


A la veille du premier match des phases éliminatoires de la coupe du Monde de football en 2022, les autorités multiplient les attaques à l’endroit de la Fédération malgache du football (FMF). Après le clash avec le président de la République et la FMF, lundi, par rapport à la tenue du match à huis clos alors que les autorités du pays en espéraient autrement, c’est au tour du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) de déverser son mécontentement vis-à-vis de cette instance dirigeante du football national. Même si la Confédération Africaine du Football (CAF) a autorisé finalement 10.000 spectateurs pour le match Madagascar-Bénin demain, le MJS n’en démord pas.

« Nous n’acceptons pas le chantage lancé à l’endroit du football malgache pour protéger les intérêts personnels », lance le ministère dans un communiqué diffusé sur sa page Facebook. Cette déclaration fait, entre autres, référence, à Raoul Rabekoto, actuel président de la FMF, en cavale à l’étranger et sous la coupe d’un mandat d’arrêt international. Ce dernier est soupçonné d’avoir détourné 25 millions d’euros de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNAPS) quand il en était le directeur général. Il profiterait, estiment les proches du régime, de son statut pour se faire protéger par l’instance internationale du football.

Le ministère de la Jeunesse et des Sports pointe du doigt également la FMF sur le manque de préparation des Barea pour le match Madagascar-Tanzanie prévue le 7 septembre prochain. Les Barea ont pu effectuer les différentes rencontres tenues jusqu’ici grâce au soutien de l’Etat, se targue le ministère.

La brouille entre le ministère et la FMF ne date pas d’hier mais les derniers évènements n’ont fait que déculper les hostilités. Les clashs sur la nomination du sélectionneur, à laquelle le régime a voulu marquer son empreinte puis cette affaire d’inauguration du stade rénové ne fait que démontrer l’instrumentalisation politique du football dans le pays.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *