Rencontre avec le MEDEF- Une lourde délégation malgache à Paris


Conduite par le président de la République, une délégation malgache prendra part à la réunion de rentrée du MEDEF, cette semaine. Stratégie de développement, grands projets et opportunités d’investissements seront les sujets mis en avant.

Opération séduction. Une forte délégation conduite par Andry Rajoelina, président de la République, est à Paris. Elle prendra une part active à la Rencontre des entreprises de France (REF), un événement organisé par le Mouvement des entreprises de France (MEDEF), pour marquer sa rentrée après les vacances d’été.

Cette année, la REF donne la part belle à la Francophonie économique. L’idée est de miser sur le réseau francophone et le dénominateur commun qu’est la langue française pour renforcer les relations d’affaires entre l’Afrique et le secteur privé français. Ce sera aussi, une occasion, pour les membres de la délégation malgache d’évaluer des opportunités de collaboration avec des investisseurs privés de l’Afrique francophone.

Une rencontre avec le patronat marocain, serait ainsi dans les plans de la délégation malgache. Sa mission est simple, séduire le maximum d’investisseurs privés pour soutenir les projets inhérents à la vision d’émergence du pays. La Grande île a déjà engagé cette démarche, en 2019. De grosses pointures du MEDEF ont même fait le déplacement à Antananarivo. Seulement, l’élan a été stoppé net par la crise sanitaire due à la pandémie du coronavirus.

Aujourd’hui, tous ont en tête la relance économique post-crise. L’Afrique, par ailleurs, est vue par les investisseurs comme un continent où il y a le plus d’opportunités d’affaires. Pour booster sa relance post-crise et mettre sur orbite ses grands projets d’émergence, Madagascar ne veut donc pas rater le momentum.

La participation à la REF est l’occasion de marquer les esprits du patronat français qui lorgne Madagascar depuis plusieurs années. Andry Rajoelina sera, justement, en frontline et aux manettes des opérations de séduction des investisseurs. Le magazine Jeune Afrique avance même que le président de la République sera la vedette de l’événement, qui se tiendra à l’hippodrome de Longchamp.

Taillé sur mesure

Une réunion entre le président de la République et les membres du MEDEF est prévue, le 25 août. Il y sera question d’échanger sur la stratégie de développement déployée par Andry Rajoelina. Ce sera, aussi, l’occasion de faire le point sur la situation économique et l’environnement des affaires à Madagascar. Le Chef de l’État profitera, également, de cette occasion pour exposer les grands projets en cours et des nouveaux projets sur lesquels le pays souhaite un engagement massif des investisseurs. «

L’eau, l’agroalimentaire, l’énergie et les transports », sont les secteurs-cibles de cet échange, annonce le site web du MEDEF. Dans l’ensemble, toutefois, la REF discutera de thèmes autour de la formation et l’éducation, de la ville durable, le numérique, la transition écologique et les infrastructures. Des axes de développement qui cadrent avec les ambitions d’émergence affirmées dans la politique du locataire d’Iavoloha.

Après deux semaines sur les chapeaux de roue, entre nomination des nouveaux membres du gouvernement, le sommet de la Communauté des États d’Afrique australe (SADEC), conclues par une descente à Toamasina et sur la Route nationale numéro 2 (RN2), vendredi, Andry Rajoelina s’est envolé dans la soirée même pour rejoindre Paris.

La délégation a pris le vol affrété par la compagnie Air Madagascar pour le rapatriement des ressortissants malgaches. La délégation qui a débarqué à l’aéroport Charles de Gaulle, dans la matinée de samedi, est, visiblement, taillée sur mesure pour relever le challenge économique que représente la REF. Des responsables politiques, d’une part, mais surtout des acteurs économiques composent l’équipe conduite par Andry Rajoelina. Il y a le ministre des Affaires étrangères, celui de l’Énergie, celui du Tourisme et la ministre de l’Artisanat. Le directeur général de la Jirama figure, également, dans la team.

Plusieurs chefs d’entreprises complètent la liste des membres de la délégation qui soutiendront les opérations de charme pour attirer le maximum de nouveaux investisseurs. Pour eux, la REF est une plateforme qui propose de grandes opportunités d’affaires. Des figures du patronat malgache comme Jean Claude Ratsimivony, du groupe Vaniala, ou encore, Franck Fohine, de la compagnie Vidzar, sont de la partie.Thierry Rajaona, président du Groupement des entreprises de Madagascar (GEM), sera, notamment, parmi les intervenants des deux jours de réunion organisées par le patronat français. Il discutera, mercredi, du financement des économies francophones. Apres un break, hier, la team conduite par le président de la Répu­blique retournera au charbon, ce jour, pour préparer les échanges avec le MEDEF.

Les membres de la délégation en pleine préparation de la recontre avec la MEDEF.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *