Barrage à Tanjombato – Un garçon et un jeune homme se noient


Série de noyades au barrage de Tanjombato, vendredi et samedi. Le corps de la première victime, un garçon de 10 ans, a été trouvé hier.

Le week-end s’est conclu par un bilan funeste au barrage de Tanjombato. Deux cas de noyade mortelle y ont été enregistrés. Les corps d’un garçon de 10 ans et d’un jeune homme ont été repêchés.

L’enfant a échappé à la vigilance de son père, alors qu’ils se lavaient ensemble au bord du fleuve vendredi après-midi. Il a accidentellement glissé dans l’eau. Il a été emporté par le courant avant de s’enfoncer progressivement. Le père a crié à l’aide. Les lavandières présentes sur les lieux ne pouvaient qu’observer. Des piroguiers ont essayé de surveiller le long d’Ikopa, sans succès.

Il a fallu appeler les sapeurs-plongeurs de Tsaralalàna. Leur intervention était vaine. Ils sont repartis avec leur véhicule de secours.

Le lendemain, toujours dans l’après-midi, les secours sont retournés sur place à cause d’une nouvelle alerte. Une autre personne s’est noyée. La pluie au cours de la nuit ont visiblement fait monter le niveau de l’eau.

Remonté

Cette fois, la victime est un jeune homme. « Nous l’avons vu en train de se rafraîchir dans l’eau. Nous n’avons pas pensé qu’il se noyerait. Quelques minutes après, il a cessé de se débattre », raconte un riverain.

« Il m’a invité à se baigner avec lui, mais j’ai refusé. Je ne sais pas vraiment nager », a réagi un de ses camarades qui se sent hors de danger.

L’équipe de sauveteurs a commencé ses recherches à la zone de noyade. Elle a vite repêché le jeune homme. Il ne respirait plus.

Le défunt a été remonté sur la berge pour être identifié. Les secouristes ont encore continué de fouiller le fleuve pour tenter de retrouver le petit garçon. L’opération n’a malheureusement pas abouti. « Nous avons supposé que la crue causée par la pluie a emporté le corps. Nous avons pratiqué des rites et cela a marché car nous l’avons finalement découvert », soupire un proche du pauvre enfant.

« C’est la énième fois qu’on constate des noyades mortelles au barrage. La baignade sans surveillance et le suicide en sont souvent à l’origine », indique la police locale.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *